Ugo Monticone

Écrivain, conférencier, globe-trotter

Ugo Monticone

Né à Sherbrooke en 1975, Ugo Monticone se fait vacciner contre l’immobilisme par son père qui est alors guide de voyage. Des quarante pays qu’il a visités (à date), Ugo en ramène les manuscrits d’une dizaine de livres, principalement des récits de voyage.

Sa première publication, Chroniques de ma résurrection, reçoit la mention «Coup de cœur» du Réseau des bibliothèques de Montréal. Son livre Zhaole sur l’Asie est «une œuvre ambitieuse et réussie» (journal Voir). Boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec, il publie en 2006 son premier roman, U, et devient finaliste au Grand prix littéraire Archambault.

En 2015, il lance le premier roman numérique immersif au monde, Le vendeur de goyaves. Considéré comme «le roman numérique réinventé» par La Presse et comme le «Livre du futur» par le Journal 24h, Le vendeur de goyaves se hisse en première position des ventes de livres sur le AppStore Canada. Il atteint le top 40 en France et est lauréat d’un Grand prix boomeranG: le meilleur du numérique (Infopresse).

En 2018, Ugo lance Volcán. «L’écrivain, conférencier et grand voyageur Ugo Monticone est plus que jamais en ébullition. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à se jeter dans le feu de l’action de son dernier roman, Volcán, dont la version numérique immersive est captivante.» (La Presse)

En 2020, Ugo lance une sorte de « best of » de son parcours d’écrivain voyageur, Tracés de voyage, qui survole 20 ans de voyage en 20 chapitres sur 20 pays. Innovation littéraire, il s’agit du premier récit de voyage au monde à intégrer des animations en réalité augmentée.

Ugo est aussi conférencier pour les Grands explorateurs (Inde, Maroc, Japon, Guatemala, Bali). Ses ciné-conférences ont été présentées devant plus de 85 000 spectateurs au Canada, en Belgique, en France et en Suisse. Il offre régulièrement des conférences sur sa démarche et des ateliers dans les écoles.

Ugo vit à Prévost dans les Laurentides et il aime les chips au vinaigre.

Prix et distinctions

  • Boursier 2020 de Xn Québec (L’association des producteurs d’expériences numériques) et de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) dans le cadre du JAM 360 – « projet innovant » Lire autrement.
  • Nommé l’auteur d’un « ouvrage incontournable québécois » par La Fabrique culturelle (Télé-Québec) 2018
  • Boursier en création du Conseil des arts et des lettres du Québec
  • « Œuvre numérique de l’année » – Le vendeur de goyaves, finaliste aux PRIX NUMIX 2016
  • Prix d’excellence en français Gaston-Miron (2016)
  • Grand Prix boomeranG : le meilleur du numérique (2015)
  • Finaliste AppAwards France (2015)
  • Nommé « Diplômé d’honneur » par le département de communication de l’Université de Montréal (2010)
  • Finaliste au Grand prix littéraire Archambault (2008)
  • Certificat de reconnaissance du Premier ministre du Québec pour l’engagement dans la communauté (2007)